Fusillade dans un lycée du Colorado: un mort, deux blessés

"Le suspect a été retrouvé à l'intérieur de l'école et il est manifestement mort d'un suicide par balles", a déclaré Grayson Robinson, shérif du comté d'Arapahoe.

AFP
Fusillade dans un lycée du Colorado: un mort, deux blessés
©Twitter

Une fusillade a fait un mort et deux blessés vendredi dans un lycée du Colorado (ouest des Etats-Unis), à la veille du premier anniversaire du massacre de 20 enfants dans une école primaire de Newtown, qui avait traumatisé l'Amérique.

Un lycéen armé a fait irruption vendredi matin au sein de la Arapahoe High School de Centennial, dans la banlieue sud de Denver, et a blessé par balles deux élèves avant de se donner la mort.

"Le suspect a été retrouvé à l'intérieur de l'école et il est manifestement mort d'un suicide par balles", a déclaré Grayson Robinson, shérif du comté d'Arapahoe.

L'un des deux élèves a été transporté à l'hôpital dans un "état sérieux", et l'autre ne souffre que d'une blessure sans gravité et pourrait quitter l'hôpital dès vendredi, a précisé M. Robinson.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le tireur, lui-même élève de l'Arapahoe High School, visait un professeur de l'établissement. Il n'a même pas essayé de dissimuler son arme.



"L'élève avait spécifiquement désigné un professeur (...), ce professeur a été informé de la situation et a rapidement quitté le lycée", a ajouté M. Robinson, qui s'est refusé à identifier le tireur.

Les images des télévisions locales ont montré des groupes d'élèves évacuant l'établissement, les mains en l'air dans le calme et alignés dans le stade du lycée couvert de neige.

Whitney Riley, une élève de ce lycée accueillant plus de 2.200 élèves, était en train de faire ses devoirs dans une salle d'étude quand elle a entendu les coups de feu, a-t-elle raconté à la chaîne CNN.

"On était en train de rire et de blaguer et soudain, on a entendu un gros boum et le professeur a demandé ce que c'était. Ensuite, on en a entendu deux autres et on s'est tous levés en criant", a-t-elle déclaré.


A la veille du premier anniversaire de la fusillade de Newtown

A l'annonce de la fusillade, toutes les écoles et tous les lycées du Colorado ont été bouclés par mesure de sécurité, dans un Etat déjà frappé par plusieurs tragédies similaires.

La ville de Centennial elle-même est située dans un secteur qui a eu son lot de drames ces dernières années.

Elle se trouve en effet à quelques kilomètres d'Aurora, où une fusillade dans un cinéma lors d'une projection du film "Batman" avait fait 12 morts en 2012.

La ville est également très proche du lycée de Columbine, où 13 étudiants avaient été tués par deux élèves en 1999.

La fusillade survient en outre à la veille du premier anniversaire de la fusillade de Newtown (Connecticut, nord-est), qui avait fait 26 morts, dont 20 enfants, dans une école primaire.

Le shérif Robinson a écarté pour l'instant tout lien entre la fusillade de Centennial et le massacre de l'école Sandy Hook à Newtown.

"Il n'y absolument aucune indication que ce soit lié à Sandy Hook mais c'est une hypothèse que nous étudions", a-t-il souligné.

Les proches et familles des victimes de Newtown ont publié un communiqué vendredi pour exprimer leur consternation.

"Nous avons été horrifiés d'apprendre la fusillade, aujourd'hui, à l'Arapahoe High School dans le Colorado, à la veille de l'anniversaire de la fusillade de Sandy Hook", écrivent-ils.

"Tragiquement, cette fusillade est la 25e dans un établissement scolaire en un an, depuis le 14 décembre (2012). Aujourd'hui, nos pensées vont à toutes les familles de l'Arapahoe High School. Il est temps de rouvrir le débat pour protéger nos enfants", ajoutent-ils.

Le drame de Sandy Hook avait traumatisé l'Amérique, comme chaque fusillade particulièrement meurtrière. Le débat sur les armes à feu est régulièrement rouvert dans le pays, mais toutes les tentatives d'adopter une législation plus restrictive ont échoué au Congrès.