Boeing disparu: les autorités malaisiennes démentent tout

Non, l'avion n'a pas poursuivi sa course après le dernier contact. Et non, les débris détectés par un satellite chinois n'étaient pas ceux du MH370.

Boeing disparu: les autorités malaisiennes démentent tout
©photonews
Belga

Les autorités malaisiennes ont démenti jeudi que le Boeing 777 de Malaysian Airlines ait poursuivi sa course pendant plusieurs heures après la perte de contact samedi matin, contrairement à des informations de presse. Les larges objets flottants détectés par un satellite chinois ne sont pas les débris du vol MH370, a ajouté le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussen, lors d'une conférence de presse.

Des enquêteurs américains, cités jeudi par le Wall Street Journal, avancent que l'avion a continué de voler pendant environ quatre heures après la perte de contact avec les contrôleurs aériens, à 01H30 du matin samedi (17H30 GMT vendredi), peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin.

L'hypothèse des enquêteurs se base sur les données transmises au sol automatiquement par les moteurs Rolls Royce de l'appareil.

"Ces informations sont inexactes", a déclaré le ministre à la presse.

Il a également indiqué que les photos d'un satellite chinois, montrant de larges objets flottants près de la zone où l'avion a disparu des écrans radar, avaient été publiées par erreur, selon la Chine. "Elles ne montrent aucun débris" du Boeing, a-t-il ajouté.


Sur le même sujet