Hollande ne s’avoue pas battu. Et tente une contre-offensive

Le Président essaie de mettre à profit l’anniversaire de son élection pour rebâtir sa popularité et sa crédibilité dégradées. Analyse.

Hollande ne s’avoue pas battu. Et tente une contre-offensive
©AP
Bernard Delattre, correspondant permanent à Paris
Saisir l’opportunité de l’anniversaire de son élection (le 6 mai 2012), pour tenter de reprendre l’offensive, politique et médiatique. Mardi, François Hollande a lancé l’an 3 de son mandat, en faisant ce qu’il n’avait plus osé depuis longtemps...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet