Karel De Gucht s'associe au boycott des hôtels du sultan de Brunei

Parmi les plus célèbres établissements du groupe figurent notamment le Beverly Hills et le Bel-Air à Los Angeles, le Meurice et le Plaza Athénée à Paris, le Richemond à Genève et l'Eden à Rome.

Belga
Karel De Gucht s'associe au boycott des hôtels du sultan de Brunei
©Photo News

Le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht s'associe au mouvement de protestation international contre l'introduction de la charia au sultanat de Brunei. A l'instar de nombreuses personnalités, M. De Gucht boycottera désormais les hôtels appartenant au sultan de ce petit État d'Asie du sud-est, a indiqué vendredi son porte-parole via Twitter. Le sultan Hassanal Bolkiah avait annoncé fin avril l'instauration de la charia à Brunei. Les personnes se livrant à l'adultère ou à des pratiques homosexuelles risquent désormais la mort par lapidation en cas d'arrestation. D'autres délits peuvent être sanctionnés d'une amputation.

Le mouvement de protestation international contre la mesure du sultan se fait de plus plus bruyant depuis quelque temps. Les Etats-Unis et les Nations Unies ont déjà fait part de leur désapprobation, mais les critiques ne se sont pas cantonnées à la sphère politique. Plusieurs personnalités - comme les hommes d'affaires François-Henri Pinault (Kering) et Richard Branson (Virgin), le comédien Stephen Fry ou encore l'animatrice Ellen DeGeneres - ont annoncé qu'ils boycotteraient désormais les hôtels de la chaîne Dorchester Collection qui appartient à l'agence d'investissement de Brunei.

Parmi les plus célèbres établissements du groupe figurent notamment le Beverly Hills et le Bel-Air à Los Angeles, le Meurice et le Plaza Athénée à Paris, le Richemond à Genève et l'Eden à Rome.

Via Twitter, le porte-parole de Karel De Gucht, John Clancy, a indiqué en anglais que le commissaire européen "soutenait la sensibilisation à l'inacceptable charia stricte à Brunei en boycottant l'hôtel Dorchester comme de nombreuses célébrités".