Les toxicomanes de Crimée forcés à l’exil

L’armée ukrainienne poursuit inexorablement la reconquête de l’est du pays. Donetsk, chef-lieu de la région séparatiste pro-russe, est encerclée. Conséquence de l’annexion russe, les toxicomanes sont forcés de quitter la Crimée. Reportage.

Sébastien Gobert, Correspondant en Ukraine
Les toxicomanes de Crimée forcés à l’exil
©AP
L’armée ukrainienne poursuit inexorablement la reconquête de l’est du pays. Donetsk, chef-lieu de la région séparatiste pro-russe,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité