Brussels Airlines annule ses vols vers Tel Aviv

La compagnie aérienne belge Brussels Airlines a emboîté le pas de Lufthansa et d'Air France en décidant elle aussi d'annuler les vols prévus mardi et mercredi à destination de Tel Aviv, en raison d'inquiétudes concernant la sécurité.

Brussels Airlines annule ses vols vers Tel Aviv
©BELGA
AFP, Belga et rédaction en ligne

La compagnie aérienne belge Brussels Airlines a emboîté le pas de Lufthansa et d'Air France en décidant elle aussi d'annuler les vols prévus mardi et mercredi à destination de Tel Aviv, en raison d'inquiétudes concernant la sécurité.

Brussels Airlines a suspendu un vol mardi soir et trois autres prévus mercredi, a fait savoir un de ses porte-parole. "On est en train de suivre la situation sur place et on va réévaluer la situation demain", a-t-il déclaré à l'AFP.

Cette décision a été motivée par des inquiétudes sur la sécurité à l'aéroport Ben Gourion, suite à la chute d'une roquette dans les environs.

Plusieurs compagnies aériennes européennes ont pris la même décision mardi soir, alors que l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) a interdit un peu plus tôt aux compagnies américaines de voler vers ou depuis Israël.


Le groupe Lufthansa suspend ses vols vers Tel Aviv pour 36 heures

Le groupe aérien allemand Lufthansa a annoncé mardi soir suspendre ses vols vers Tel Aviv pour 36 heures en raison "de la situation instable" qui règne à l'aéroport Ben-Gourion.

Cette décision concerne tous les vols de Lufthansa et de ses filiales Germanwings, Austrian Airlines et Swiss.

Elle a été prise "pour la sécurité des passagers et des équipages" bien qu'aucune recommandation officielle des autorités de régulation aérienne n'ait été donnée dans ce sens, a ajouté le groupe.

"La situation sera suivie de manière continue, en contact avec les autorités compétentes", a ajouté Lufthansa, qui a précisé que ses clients concernés par les annulations pourraient renoncer ou échanger gratuitement leurs billets.

Le groupe a indiqué assurer de sept à dix vols quotidiens en direction de Tel Aviv depuis Francfort, Berlin, Munich, Zurich et Vienne.

Avant Lufthansa, les compagnies aériennes américaines Delta, US Airways et United Airlines, ainsi que la Française Air France ont pris la décision de suspendre leurs vols vers Israël en raison du conflit des combats en cours.


Vols carrément interdits aux USA

Côté américain, l'Agence fédérale de l'aviation (FAA) a interdit a interdit purement et simplement aux compagnies américaines d'effectuer des vols vers cette destination.

Plusieurs compagnies aériennes américaines avaient annoncé mardi avoir suspendu leurs vols à destination d'Israël en raison de problèmes de sécurité à l'aéroport international Ben-Gourion de Tel Aviv.

Delta Airlines a suspendu tous ses vols vers Israël jusqu'à nouvel ordre. Un de ses Boeing 747 parti de l'aéroport JFK de New York à destination de Tel Aviv avec 290 personnes à bord a dû être dérouté vers Paris-Charles de Gaulle en raison d'informations faisant état de roquettes ou de débris près de l'aéroport Ben-Gourion, selon un communiqué de la compagnie.

"Delta a suspendu jusqu'à nouvel ordre son service depuis et vers l'aéroport international Ben-Gourion à Tel Aviv et son hub de New York JFK", indique la compagnie. "En coordination avec l'Agence fédérale américaine de l'aviation (FAA), nous prenons cette mesure pour assurer la sûreté et la sécurité de nos passagers et de nos employés".


Pour sa part, US Airways a annulé mardi les vols 797 de Tel Aviv à Philadelphie (est) et 796, qui fait le chemin inverse, a indiqué la compagnie à l'AFP dans un échange sur Twitter.

Le site internet de United Airlines indique pour sa part que le vol de Newark (est) vers Tel Aviv a été annulé en raison d'un problème de "disponibilité" d'un avion.

Deux semaines après le début d'une offensive menée par Israël dans la bande de Gaza, qui a fait plus de 600 morts palestiniens, le chef de l'ONU et celui de la diplomatie américaine tentaient mardi d'arracher un cessez-le-feu. Vingt-sept soldats et deux civils israéliens ont également trouvé la mort depuis le début de ces opérations.

Lundi le département d'Etat avait émis un avertissement demandant aux ressortissants américains de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie.

Sur le même sujet