Le pape envoie un émissaire auprès des chrétiens d'Irak

Le pape François a décidé vendredi d'envoyer le cardinal Fernando Filoni, ancien nonce en Irak, auprès des populations du nord de ce pays, en grande partie chrétiennes, qui fuient l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique.

Le pape envoie un émissaire auprès des chrétiens d'Irak
©REPORTERS
AFP

Le pape François a décidé vendredi d'envoyer le cardinal Fernando Filoni, ancien nonce en Irak, auprès des populations du nord de ce pays, en grande partie chrétiennes, qui fuient l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique. Dans un brève déclaration, son porte-parole a indiqué qu'"à la lumière de la grave situation, le Saint-Père a nommé le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, comme son émissaire, dans le but d'exprimer sa proximité spirituelle aux populations qui souffrent et leur apporter la solidarité de l'Eglise".

Le porte-parole, le père Federico Lombardi, a indiqué que le cardinal Filoni devait partir "rapidement", mais que la date et l'itinéraire étaient en cours d'examen. Le cardinal Filoni se rendra au Kurdistan irakien, où fuient les populations déplacées du nord de l'Irak, selon le père Lombardi.

"Il est prévu qu'il apporte aussi une aide de la part du Saint-père" aux réfugiés, a dit le père Lombardi, soulignant que cette démarche faisait suite à l'appel lancé la veille par le pape à la communauté internationale à venir en aide aux communautés chrétiennes, yazidis et autres, fuyant l'avancée des jihadistes.

"Le pape montre ainsi son engagement et son intérêt", a-t-il précisé, indiquant que Mgr Filoni rencontrerait des autorités politiques et aussi les évêques de la région.

Mgr Filoni, qui devait accompagner le pape en Corée du Sud du 13 au 19 août, y a renoncé. Il a été nonce en Irak et en Jordanie de 2001 à 2006, et est le seul représentant étranger à être resté à Bagdad pendant toute l'époque de l'intervention militaire américaine lancée en 2003 contre la dictature de Saddam Hussein, intervention désapprouvée par le Saint-Siège.

Ce jeudi, le pape François avait lancé un appel urgent à la communauté internationale pour protéger ces populations.



Sur le même sujet