Australie: un ancien "boat people" nommé gouverneur

Hieu Van Le est arrivé du Vietnam il y a 36 ans. Le 2 septembre prochain, il deviendra gouverneur d'Australie-Méridionale.

Jacques Besnard
Australie: un ancien "boat people" nommé gouverneur
©print screen Twitter

Lorsqu'il est arrivé du Vietnam à bord d'une embarcation de fortune (les célèbres "boat people") avec son épouse sur les côtes australiennes, Hieu Van Le était bien évidemment loin d'imaginer qu'il deviendrait gouverneur d'un état de son pays d'accueil. "Je suis arrivé ici il y a 36 ans avec juste une valise remplie de rêves invisibles, avec un rêve de vivre dans un pays pacifique, sûr et libre et de vivre une vie pleine de sens et épanouissante. Mais avoir le privilège d'occuper ce poste est bien au-delà de mon rêve le plus fou", explique-t-il au média australien ABC.

Un exemple d'intégration

Hieu Van Le avait quitté le Vietnam à l'âge de 22 ans peu après la fin de la guerre du Vietnam. Selon Le magazine du Monde, la mort de ses frères, militaires, envoyés dans des camps de rééducation, a précipité son départ. Avec d'autres réfugiés, ils achètent un bateau et atteignent l'Australie via la Malaisie. Diplômé d'économie, l'ancien boat people va faire une brillante carrière en tant que comptable jusqu'à sa retraite en 2009. Un an plus tard, il reçoit l'ordre d'Australie avant d'être nommé gouverneur d'Australie-Méridionale, point d'orgue de son parcours exemplaire. Il sera officiellement désigné le 2 septembre prochain. Une première pour un réfugié. Une nomination surtout paradoxale quand on connaît la politique de Tony Abbott en matière d'immigration.

Un durcissement de la politique d'immigration

Elu en septembre 2013, Tony Abbott, Premier ministre australien membre du parti libéral avait fait de l'immigration et plus précisément de la question des boat people l'un de ses thèmes de campagne. Promesse tenue : en janvier dernier, un bateau transportant 47 demandeurs d'asile avait été directement renvoyé en Indonésie. 

Récemment, le gouvernement australien a annoncé avoir trouvé un accord avec le Cambodge concernant la vente de ses réfugiés. L'Australie devrait ainsi payer 40 millions de dollars au Cambodge pour qu’il accueille 1 000 de ses immigrés...