Monuments historiques et sites sacrés, les autres victimes de l’Etat islamique

Les jihadistes de l’EI détruisent le patrimoine religieux et culturel de la région pour asseoir le nouveau califat. Plongée au coeur d'un "crime de guerre" et explication d'un phénomène qui veut effacer la mémoire des peuples.

Emeline Descamps
Monuments historiques et sites sacrés, les autres victimes de l’Etat islamique
©AP
Les jihadistes de l’EI détruisent le patrimoine religieux et culturel pour asseoir le nouveau califat.

En Syrie, mais surtout dans le nord de l’Irak, là où l’Etat islamique (EI) a pris le pouvoir depuis juin dernier, les jihadistes se sont lancés dans la destruction effrénée de tous les symboles religieux et culturels qu’ils jugent impies et contraires à l’islam.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité