Mort de Rémi Fraisse : les écologistes pointent le manque de réactions du gouvernement

" Il y a une responsabilité que chacun doit avoir dans son expression. Je n'accepte pas qu'en France, on se déchire sur un drame humain" a déclaré François Hollande. Une pique destinée aux députés d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).

J.F.
Mort de Rémi Fraisse : les écologistes pointent le manque de réactions du gouvernement
©AFP

La mort de Rémi Fraisse, un jeune manifestant français opposé au barrage de Sivens, dans le Tarn, secoue actuellement la France. Et les écologistes en ont profité pour épingler Manuel Valls et François Hollande sur leur manque de réactions. Il n'en fallait pas plus pour ... les faire réagir publiquement.

Français Hollande a alors déclaré devant les caméras que, dans une telle situation, "la première des attitudes, c'est celle de la compassion. C'est pourquoi j'ai appelé son père ce matin. La seconde réaction à avoir, c'est la vérité. Je veillerai personnellement à ce que toute la lumière soit faite sur ce qui s'est passé durant cette manifestation".

Et le Président n'a manifestement pas apprécié se faire houspiller de la sorte. "Il y a une responsabilité que chacun doit avoir dans son expression. Je n'accepte pas qu'en France, on se déchire sur un drame humain".

Manuel Valls n'a pas dit autre chose. "Tous les propos publics excessifs ne contribuent pas à l'apaisement. J'ai entendu des mises en cause qui ne sont pas à la hauteur du drame que nous connaissons". 

Voilà qui apaisera sans doute les auteurs de cette polémique.