Violences à Jérusalem: des engagements pris pour réduire les tensions

Le roi Abdallah II, hôte de cette réunion, avait auparavant appelé lors d'un entretien avec M. Kerry, l'Etat hébreu à cesser ses "agressions répétées" à Jérusalem.

AFP
Violences à Jérusalem: des engagements pris pour réduire les tensions
©AP

Le roi Abdallah II, hôte de cette réunion, avait auparavant appelé lors d'un entretien avec M. Kerry, l'Etat hébreu à cesser ses "agressions répétées" à Jérusalem.

Le chef de la diplomatie américaine John Kerry a déclaré jeudi soir à Amman que des engagements "fermes" avaient été pris pour réduire les tensions entre Israël et les Palestiniens sur la question de l'esplanade des Mosquées. "Des engagements fermes" ont été pris pour maintenir le statu quo dans les lieux saints de Jérusalem-Est", a dit M. Kerry à la presse à l'issue d'une réunion au palais royal avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le roi Abdallah II consacrée à l'escalade des violences à Jérusalem-Est.

M. Kerry a indiqué que l'Etat hébreu ainsi que la Jordanie qui contrôle la fondation islamique gérant l'esplanade des Mosquées ont convenu de prendre des mesures pour "faire baisser la tension" à Jérusalem et "rétablir la confiance".

Le président palestinien Mahmoud Abbas, qui se trouvait depuis mercredi à Amman, avait également été reçu par le roi jordanien et a eu des discussions avec M. Kerry au sujet de la tension à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël.


Le Hamas met en garde Israël contre une nouvelle vague de violences

La branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas a mis en garde jeudi l'Etat hébreu contre une nouvelle vague de violences s'il empêche la reconstruction de la bande de Gaza dévastée par la guerre de l'été.

"Nous disons à toutes les parties que si le siège de Gaza n'est pas levé et si les obstacles à la reconstruction (de ce territoire) sont maintenus, il y aura une nouvelle explosion", a déclaré Abou Obeida, le porte-parole des Brigades Ezeddine al-Qassam.

Ce sont les premiers propos d'Abou Obeida depuis la guerre entre Israël et les groupes armés palestiniens du 8 juillet au 26 août, qui a fait 2.143 morts côté palestinien et 73 côté israélien, en majorité des soldats.

La communauté internationale a promis en octobre 5,4 milliards de dollars d'aide pour la reconstruction de la bande de Gaza.

Cette communauté attend toutefois d'Israël un assouplissement du blocus imposé depuis huit ans sur la bande de Gaza.

"Nous faisons porter à l'ennemi l'entière responsabilité de cette explosion si la reconstruction n'est pas entamée", a dit Abou Obeida lors d'un rassemblement, réaffirmant la détermination du Hamas à "poursuivre la résistance".