Syrie: l'EI a exécuté 1.500 personnes en cinq mois

La majorité des victimes sont des civils.

Syrie: l'EI a exécuté 1.500 personnes en cinq mois
©AFP
AFP

Le groupe jihadiste de l'Etat islamique (EI) a exécuté près de 1.500 personnes en Syrie en cinq mois, depuis l'annonce de l'établissement d'un "califat", a indiqué lundi une ONG. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) "a comptabilisé 1.429 personnes exécutées par l'EI depuis l'annonce de son califat en juin", a précisé son directeur Rami Abdel Rahmane. La majorité des victimes sont des civils, a-t-il souligné.

"Parmi les personnes ayant été exécutées en masse ou décapitées par l'EI, 879 personnes sont des civils, dont 700 sont membres de la tribu Shaitat", a affirmé M. Abdel Rahmane.

La tribu sunnite des Shaitat, originaire de la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, s'est soulevée contre le groupe jihadiste au milieu de l'année.

63 des personnes tuées étaient membres d'autres groupes rebelles ou du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, qui a combattu l'EI dans le nord et l'est du pays.

Le nombre de soldats du régime exécutés par l'EI s'élève à 483. L'EI a exécuté en outre quatre de ses membres qu'il a accusés de corruption, selon la même source.

Le groupe sunnite ultra-radical a tué ces derniers mois un grand nombre de soldats de l'armée syrienne loyale au président Bachar al-Assad après avoir pris des positions gouvernementales dans le centre et le nord de la Syrie.

Plusieurs ont été décapités et leurs corps exposés au public, "dans le but de terrifier les civils et les groupes qui décident de se battre contre" l'EI, affirme M. Abdel Rahmane.

Selon lui, les exécutions par l'EI visent aussi à "terroriser la communauté internationale et à attirer de nouveaux jihadistes dans ses rangs".

Les militants syriens affirment que l'EI détient des centaines de personnes en otage.

Sur le même sujet