Porte de Vincennes: L'otage belge et son bébé sains et saufs

Quatre otages ont été tués au supermarché casher dans lequel s'était retranché Amedy Coulibaly, abattu lors de l'assaut à la Porte de Vincennes. Hospitalisés d’urgence hier dans un hôpital parisien, la mère et son enfant "s’étaient cachés dans la chambre froide" de l’Hypercasher où a eu lieu la prise d’otage.

Rédaction en ligne, avec Belga et AFP
Porte de Vincennes: L'otage belge et son bébé sains et saufs
©REPORTERS

L’otage belge, Sarah Bitton, et son bébé de onze mois "vont très bien", selon une source policière française interrogée tard hier soir par la Dernière Heure.

Hospitalisés d’urgence hier dans un hôpital parisien, la mère et son enfant "s’étaient cachés dans la chambre froide" de l’Hypercasher où a eu lieu la prise d’otage. "La mère était contente, soulagée, et s’est assise à l’avant du véhicule du Samu qui les a mené à l’hôpital", poursuit la source. Les médecins craignaient que son bébé ne soit en hypothermie après son passage dans la chambre froide.

Mais la température de l’enfant était "de 37°", et ses "joues étaient bien roses". Sarah Bitton et son enfant pourront retrouver leur famille dès demain.

5 morts

Cinq personnes ont été tuées à l'issue d'une prise d'otages vendredi dans une épicerie casher Porte de Vincennes à Paris, dont le preneur d'otages Amedy Coulibaly, tué par les forces de l'ordre, a-t-on appris de sources policières.

Outre Coulibaly, les quatre morts sont des otages, dont au moins trois ont été tués lors d'une fusillade survenue au début de la prise d'otages en milieu de journée, selon des sources proches du dossier.

Les investigations se poursuivaient afin de déterminer si le preneur d'otages a agi seul.

Sept personnes, dont trois policiers ont par ailleurs été blessées.

Quelques minutes après l'assaut donné à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), dans lequel les deux suspects de l'attentat de Charlie Hebdo, Saïd et Chérif Kouachi, ont été tués, les forces de l'ordre ont investi le supermarché casher dans lequel a eu lieu la prise d'otages.

L'assaut Porte de Vincennes, lancé peu avant 17H15, a débuté par des détonations et des flashs de lumière, plusieurs dizaines de policiers se sont ensuite précipités à l'intérieur de la supérette "Hyper Cacher", ont constaté des journalistes de l'AFP. Une demi-douzaine d'otages ont pu sortir et ont été abrités par les policiers derrière un fourgon blindé noir de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI). On a vu également un enfant visiblement indemne dans les bras d'un policier.

Plusieurs ambulances ont ensuite quitté les lieux sirènes hurlantes. Un brancard été sorti d'une ambulance et dirigé à l'intérieur de la supérette.




La vidéo de l'assaut


Une prise d'otages de plusieurs heures

Plusieurs personnes - dont deux femmes et un enfant - étaient retenues en otage dans l'Hyper Cacher situé Porte de Vincennes à Paris. L'auteur des faits était vraisemblablement Amedi Coulibaly (32 ans), également suspecté d'être le tireur de Montrouge qui a abattu une policière jeudi matin.

Un contact entre les forces de l'ordre et le preneur d'otages aurait été établi peu après 15 heures. Coulibaly aurait alors demandé que les équipes d'intervention rassemblées à Dammartin, au nord de la capitale, laissent partir les frères Kouachi. Dans le cas contraire, il s'affirmait prêt à abattre les otages retenus dans le supermarché de la Porte de Vincennes, précise LCI.

Sur les ondes de France Info, un témoin résidant en face des lieux de la prise d'otages affirme qu'un policier a été blessé à la jambe. Un journaliste de La Dernière Heure présent sur place signale quant à lui qu'un blessé dans un état grave et inconscient a été évacué par les services de secours sur la place de la Nation.