France: près de 700.000 manifestants après les attaques

Les premiers rassemblements en hommage aux victimes des attentats de trois jihadistes, notamment contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo à Paris, ont drainé des dizaines de milliers de personnes dans plusieurs villes de France comme Nice, Pau et Orléans.

Rédaction en ligne
France: près de 700.000 manifestants après les attaques
©Photo News

Sonnées mais mobilisées, au lendemain du pire épisode terroriste de l'histoire récente du pays, près de 700.000 personnes sont descendues spontanément dans les rues de France samedi pour rendre hommage aux 17 victimes des jihadistes, avant une marche historique dimanche sous haute sécurité.

Brandissant un stylo, des unes du journal Charlie Hebdo ciblé mercredi dans une attaque sanglante, ou encore des banderoles "Vivre ensemble, libres, égaux et solidaires", une foule d'anonymes s'est rassemblée dans de nombreuses villes françaises. A Marseille (sud), deuxième ville du pays, 45.000 personnes ont marché derrière une banderole: "Pour la démocratie, l'égalité, les libertés, combattons tous les fascismes", brandissant des pancartes: "Not afraid! (pas peur)".

Ces manifestations se déroulaient samedi sous haute surveillance, au lendemain du dénouement sanglant des pires attaques terroristes en France depuis un demi-siècle, qui s'est soldé par la mort des trois jihadistes.

France: près de 700.000 manifestants après les attaques
©REPORTERS/Photo News/AFP


Plusieurs centaines de militaires supplémentaires doivent être déployés dans la capitale et la région parisienne pour renforcer les milliers de policiers mobilisés dans le cadre d'un plan antiterrorisme activé à son plus niveau depuis mercredi. Le plan "Vigipirate" a été élevé au niveau "alerte attentat" après l'attaque meurtrière contre le journal satirique Charlie Hebdo, où cinq célèbres caricaturistes sont morts.

Le président François Hollande a averti vendredi que "la France n'en a pas terminé avec les menaces". Et dans une vidéo diffusée vendredi, un responsable religieux d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Harith al-Nadhari, a menacé le pays de nouvelles attaques: "Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants", a-t-il averti.

C'est donc sous haute sécurité que vont se dérouler les "marches républicaines" dimanche à Paris et dans plusieurs villes de province qui s'annoncent exceptionnelles par leur ampleur et le nombre de dirigeants étrangers présents. Plus d'un million de personnes sont attendues dans la capitale.

Au total, plus de 5.500 forces de l'ordre sont mobilisées pour la marche de dimanche.

"Ce sera une manifestation inouïe (...) qui doit être forte, digne, qui doit montrer la puissance et la dignité du peuple français qui va crier son amour de la liberté et de la tolérance. Venez nombreux!" a lancé samedi le Premier ministre français Manuel Valls.

Au côté du président François Hollande, seront présents la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi et le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Seront également présents le Hongrois Viktor Orban, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, le président ukrainien Petro Porochenko, ou encore le Malien Ibrahim Boubacar Keïta.

Sur le même sujet