L'Australie lance un appel à candidatures pour remonter l'épave disparue du MH370

Des recherches sont engagées depuis octobre dans le sud de l'océan Indien, au large des côtes occidentales de l'Australie, où, sur la foi de relevés satellitaires, les experts estiment qu'il s'est abîmé.

L'Australie lance un appel à candidatures pour remonter l'épave disparue du MH370
©AFP
AFP

L'Australie a lancé un appel à candidatures pour la récupération de l'épave du vol MH370 de la Malaysia Airlines, mystérieusement disparu en mars 2014, lorsque celle-ci sera localisée, a annoncé jeudi le vice-Premier ministre australien Warren Truss. Le Boeing 777 de la compagnie malaisienne s'est volatilisé le 8 mars après son décollage de Kuala-Lumpur à destination de Pékin. Il transportait 239 personnes, en majorité chinoises.

Des recherches sont engagées depuis octobre dans le sud de l'océan Indien, au large des côtes occidentales de l'Australie, où, sur la foi de relevés satellitaires, les experts estiment qu'il s'est abîmé.

Jusqu'à présent, un quart de la zone de recherche prioritaire de 60.000 kilomètres carrés a été passé au peigne fin tandis qu'une superficie plus vaste de quelque 208.000 kilomètres carrés a été délimitée.

"L'épave de l'avion n'a pas été localisée mais des préparatifs sont en cours pour qu'une opération destinée à remonter l'avion soit engagée rapidement et efficacement si nécessaire", a déclaré Warren Truss dans un communiqué.

Les entreprises intéressées doivent se manifester avant le 18 février, a précisé à l'AFP son porte-parole.

Trois navires explorent actuellement les profondeurs du sud de l'océan Indien, et un quatrième bâtiment, le Fugro Supporter, doit bientôt se joindre à eux.

Les équipes de recherche pensent que les débris de l'avion pourraient reposer à 4.000 mètres de profondeur, ce qui devrait contribuer à les maintenir en bon état.

L'appareil devrait être récupéré grâce à des technologies similaires à celles déployées pour récupérer l'avion du vol Paris-Rio d'Air France.

L'avion, y compris sa boîte noire, avait été extrait des profondeurs de l'Atlantique, près de deux ans après son crash le 1er juin 2009, qui avait tué 228 personnes.

Sur le même sujet