Nouvelle campagne palestinienne de boycottage des produits israéliens

Il s'agit d'une réponse aux sanctions imposées par l'Etat hébreu en rétorsion à la récente offensive diplomatique palestinienne à l'ONU.

AFP
Nouvelle campagne palestinienne de boycottage des produits israéliens
©AFP

Une commission palestinienne a lancé mardi une nouvelle campagne de boycottage des produits israéliens en réponse aux sanctions imposées par l'Etat hébreu en rétorsion à la récente offensive diplomatique palestinienne à l'ONU, a indiqué le chef de cette commission.

"Le marché palestinien représente 4,2 milliards de dollars pour les entreprises israéliennes", a indiqué Mahmoud al-Aloul du parti Fatah. "Nous voulons éradiquer du marché palestinien tous les produits israéliens en réponse aux décisions israéliennes qui renforcent l'étranglement financier et économique" de l'Autorité palestinienne.

Cette campagne intervient alors qu'Israël bloque depuis décembre les taxes qu'il collecte pour le compte de l'Autorité palestinienne, privant depuis lors l'entité au statut politique moribond et à la crise financière endémique, de plus de 100 millions d'euros chaque mois.

Ce gel des transferts avait été décrété en réponse à l'adhésion des Palestiniens à la Cour pénale internationale (CPI) pour y poursuivre des dirigeants israéliens, après le rejet par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution palestinienne réclamant la fin de l'occupation sous trois ans.

Washington et plusieurs responsables palestiniens ont déjà mis en garde contre un possible "effondrement" de l'Autorité si ces fonds ne venaient pas rapidement.

Mardi, les membres de cette commission palestinienne ont distribué des avis aux commerçants à Ramallah, le siège de l'Autorité en Cisjordanie occupée. Ils ont prévenu que les inspections commenceraient dès mercredi et qu'ils n'auraient "aucune clémence pour les commerçants proposant des produits israéliens", alors qu'ils leur avaient donné mi-février deux semaines pour débarrasser leurs étals de ces produits.

"Nous lançons aujourd'hui une Intifada pacifique contre les produits israéliens et nous n'arrêterons pas avant qu'il n'y en ait plus aucun sur le marché palestinien", a promis Mouwafaq Souhweil, haut dirigeant du Fatah à Ramallah.

Cet appel par des dirigeants du parti Fatah n'est pas une décision de l'Autorité palestinienne, et de fait aucune sanction n'est prévue pour les commerçants qui vendraient des produits israéliens.