Malte, l’île du transit éternel

Depuis 2006, près de 15 000 migrants ont débarqué sur l’île, une des portes d’entrée les plus empruntées de l’Union européenne. Nombreux sont ceux qui n’en sont jamais repartis, et qui tentent de s’y réinventer une vie. Reportage.

Damien Roulette, à Hal-Far-Hangar (Malte)
Malte, l’île du transit éternel
©Melanie Wenger
Depuis 2006, près de 15 000 migrants ont débarqué sur l’île, une des portes d’entrée les plus empruntées de l’Union...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet