La nouvelle gauche va-t-elle parvenir à modifier le paysage politique espagnol?

Les deux plus grandes capitales, Madrid et Barcelone, vont passer aux mains des successeurs des "indignés" moyennant des coalitions encore à négocier. Le Parti Populaire reste le premier parti espagnol, mais la nouvelle gauche est bel et bien entrée dans le jeu.

Analyse > Paco Audije | Correspondant en Espagne
La nouvelle gauche va-t-elle parvenir à modifier le paysage politique espagnol?
©AFP
Une perte d’électeurs presque sans précédent pour le PP : environ 2,5 millions de votants de moins. Par rapport à la référence des législatives de 2011, les deux grands perdants sont tant le PP que le PSOE, mais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité