Espagne : le Parti populaire au bord de la crise de nerf

Le Premier ministre Rajoy est contesté par les siens, suite aux piètres résultats des régionales et municipales.

Paco Audije>Correspondant à Madrid
Spanish Prime Minister Mariano Rajoy gestures during a control session of the government at the Spanish Senate in Madrid on May 26, 2015. Prime Minister Mariano Rajoy's conservative Popular Party suffered huge losses in Sunday's regional and local polls ahead of a year-end general election and the main opposition Socialist party failed to capitalise on its adversary's weakness. AFP PHOTO / JAVIER SORIANO
Spanish Prime Minister Mariano Rajoy gestures during a control session of the government at the Spanish Senate in Madrid on May 26, 2015. Prime Minister Mariano Rajoy's conservative Popular Party suffered huge losses in Sunday's regional and local polls ahead of a year-end general election and the main opposition Socialist party failed to capitalise on its adversary's weakness. AFP PHOTO / JAVIER SORIANO ©AFP
La victoire du PP ne peut pas être mise en doute , même si c’est vrai que n’avons pas atteint les majorités d’il y a quatre ans. Nous avons perdu beaucoup d’électeurs. Le nier serait aussi absurde que nier que nous avons gagné ces élections." Le Premier ministre espagnol et chef du Parti populaire (PP, droite) Mariano Rajoy a fait cette surprenante...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité