Le télégramme qui marque la fin de l'Allemagne nazie vendu aux enchères

Le télégramme a été envoyé par Hermann Goering à Adolf Hitler fin avril 1945.

Rédaction en ligne

Le télégramme a été envoyé par Hermann Göring à Adolf Hitler fin avril 1945.

Ce télégramme, qui vient d'être venu aux enchères aux Etats-Unis pour 55.000 dollars, avait été envoyé le 23 avril 1945 alors que l'Allemagne nazie vit ses dernières heures. C'est une information relayée par nos confrères de Slate.

Dans cette missive, Hermann Göring, le chef de la Luftwaffe, sait qu'Adolf Hitler, alors enfermé dans son bunker à Berlin, traverse des heures sombres et difficiles.

S'il n'est plus dans les petits papiers du Führer en raison de la débâcle subie par l'armée de l'air en Angleterre, Göring craint de voir Himmler, Bormann ou encore Goebbels le supplanter à la tête de la Wehrmacht car, selon le décret du 29 juin 1941, Hitler stipule que "au cas où je (NDLR: Adolf Hitler) serais empêché d'agir ou incapacité pour toute autre raison, je désigne le Reichsmarschall Hermann Göring comme représentant et successeur dans toutes mes fonctions à la tête de l'Etat, du parti et de la Wehrmacht."

Dans ce télégramme, Göring place ses pions et se rappelle au bon souvenir du Führer:

"Mein Führer,

Le général Koller m'a fait un briefing sur la situation; sur la base d'informations qu'il a obtenues auprès du général Jodl et du général Christian, vous avez mentionné certaines décisions pour moi et souligné que je serais, si des négociations devenaient nécessaires, en meilleure position que vous à Berlin. Ces déclarations m'ont paru si surprenantes et si graves que je me suis senti obligé de considérer, si aucune réponse ne m'est parvenue avant 22 heures, que vous avez perdu votre liberté d'action. Je devrais alors appliquer les conditions de votre décret et prendre les décisions nécessaires pour le bien de notre Nation et notre Patrie.

Vous savez ce que je ressens pour vous dans ces heures les plus difficiles de ma vie et je ne peux pas l'exprimer avec des mots. Que Dieu vous protège et vous permette malgré tout de venir ici dès que possible.

– Votre dévoué Hermann Göring"

Le télégramme qui marque la fin de l'Allemagne nazie vendu aux enchères
©DR

Insensible dans un premier temps lors de la réception du télégramme, Adolf Hitler sort de ses gonds lorsque Göring anticipe sa réponse en prenant langue avec d'autres officiers allemands. Le Führer se sent alors trahi: "Je le savais depuis le début. Je le savais que Göring était un fainéant. Il a laissé la Luftwaffe aller à la ruine. Il était corrompu. Son exemple rend la corruption possible dans notre État. D'ailleurs, il a été un toxicomane pendant des années. Je le savais depuis le début. Laissons-le négocier la capitulation. Si la guerre est perdue de toutes manières, peu importe qui le fait."

Le 30 avril 1945, Adolf Hitler et Eva Braun se suicident.