MH370: avec l'arrivée d'un débris en France, un parent de victimes espère la fin de "l'omerta"

Le Français Ghyslain Wattrelos, époux et père de trois passagers du vol MH 370 de la Malaysia Airlines qui a disparu en 2014, s'est réjoui vendredi qu'un débris d'avion ait été retrouvé en territoire français, espérant la fin de "l'omerta".

MH370: avec l'arrivée d'un débris en France, un parent de victimes espère la fin de "l'omerta"
©AFP
AFP

Le Français Ghyslain Wattrelos, époux et père de trois passagers du vol MH 370 de la Malaysia Airlines qui a disparu en 2014, s'est réjoui vendredi qu'un débris d'avion ait été retrouvé en territoire français, espérant la fin de "l'omerta".

"Je suis très content que ces débris soient retrouvés en France parce qu'au moins je pense que mon pays ne fait pas partie de cette omerta et de cette désinformation qui est organisée depuis 14 mois", a déclaré M. Wattrelos dans un entretien à l'AFP.

"Je ne reçois les nouvelles que de l'Australie. Je reçois un email par semaine de l'Australie sur les recherches dans l'océan Indien --sachez que je ne crois pas une seconde que l'avion soit tombé là-bas-- donc les Australiens font visiblement partie de cette omerta, de cette désinformation", a-t-il poursuivi, soulignant que "la Malaisie ne dit rien, la Chine ne disait rien".

Un débris d'avion d'une longueur de deux mètres a été retrouvé mercredi à Saint-André de La Réunion, sur la côte est de l'île.

Selon des informations préliminaires, le débris provient "très probablement d'un Boeing 777" --modèle du vol disparu--, a indiqué jeudi le Premier ministre malaisien, Najib Razak. Le débris doit être analysé prochainement à Toulouse (sud-ouest de la France) par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA).

"Ça fait 14 mois qu'on attend une réponse, tout d'un coup on a peut-être une réponse mais toujours pas grand chose. Il faut toujours attendre donc ça a été d'abord une émotion énorme, les larmes me sont venues aux yeux", a raconté M. Wattrelos, dont l'épouse et deux enfants se trouvaient dans l'avion qui reliait Kuala Lumpur à Pékin.

"Ca fait deux nuits que je ne dors pas, que je revis cette histoire", a-t-il poursuivi. "J'espère qu'on va avoir une réponse très rapidement parce que cette attente devient insupportable".

Aucune trace du MH370 n'a été retrouvée depuis le 8 mars 2014, en dépit d'intenses recherches dirigées par l'Australie dans le sud de l'océan Indien, où des satellites ont "accroché" pour la dernière fois les systèmes de communication de l'appareil.

"Je n'ai jamais de communication avec la Malaisie, jamais le gouvernement malaisien ne m'a contacté", a souligné M. Wattrelos.

Quatre Français faisaient partie des 239 personnes à bord.

Sur le même sujet