MH370: les recherches de nouveaux débris ont débuté à La Réunion

Dans un premier temps, les recherches aériennes et maritimes avaient été retardées à cause de la pluie.

MH370: les recherches de nouveaux débris ont débuté à La Réunion
©afp
AFP

Les opérations de recherches visant à trouver d'éventuels nouveaux débris du vol MH370 ont débuté vendredi à La Réunion, a indiqué à l'AFP une source militaire.

Un appareil militaire de type Casa appartenant au détachement militaire aérien 181 basé à Sainte-Marie (nord de l'île) a décollé vers 13H00 (11H00 à Paris) pour effectuer "des recherches autour des côtes réunionnaises" a indiqué à l'AFP le commandant Aline Simon, chef de cabinet du commandant supérieur des Fazsoi (Forces armées de la zone sud de l'océan indien).

La zone de recherches a été élargie à un secteur "plus étendu" que celui de la côte est, où avait été retrouvé le 27 juillet le morceau d'aile que les autorités malaisiennes affirment provenir du vol MH370 de la Malaysia Airlines

Un peu plus tôt dans la matinée, un bateau de la gendarmerie a croisé au large de la commune de Saint-André. C'est précisément sur le littoral de cette ville que le débris d'avion - un flaperon - avait été récupéré.

Dans un premier temps, les recherches aériennes et maritimes avaient été retardées à cause de la pluie.

"Nous devons faire face à des contingences en termes de météo. Ce matin, il pleut sur le nord et l'est de l'île, les conditions ne sont pas optimales pour un vol ou pour la mobilisation d'un bâtiment de la marine nationale", avaient indiqué des sources proches des autorités locales. "Il n'y a pas de troupes au sol pour le moment".

En début d'après-midi, alors que la pluie continuait de s'abattre sur la région est, aucune patrouille à pied n'avait encore été effectuée sur le littoral.

Jeudi soir, les ministres français de la Défense, des Outre-mer et des Transports avaient annoncé le déploiement de moyens aériens, (notamment un avion de type Casa) et maritimes supplémentaires afin de détecter la présence éventuelle de nouveaux débris au large de la Réunion.

Mercredi ont débuté les analyses du fragment d'aile retrouvé à La Réunion, qui semblent confirmer qu'il appartenait au Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparu le 8 mars 2014 alors qu'il effectuait un vol entre Kuala Lumpur et Pékin avec 239 personnes à bord.

Vendredi après-midi, le préfet de La Réunion, Dominique Sorain, doit s'exprimer lors d'une conférence de presse conjointe avec le commandant des forces armées de la zone sud océan Indien. Le détail du dispositif de recherches devrait être dévoilé à cette occasion.

De son côté, la commune de Saint-André a annoncé jeudi le lancement de "fouilles minutieuses" sur son littoral à partir de lundi matin.

Sur le même sujet