Camion charnier en Autriche: le chauffeur nie avoir su qu'il transportait des migrants

Le parquet autrichien doit livrer vendredi les résultats de l'autopsie des 71 victimes.

Belga
Camion charnier en Autriche: le chauffeur nie avoir su qu'il transportait des migrants
©AP

Le chauffeur présumé d'un camion dans lequel 71 migrants morts ont été découverts au bord d'une autoroute autrichienne le 27 août dernier a assuré jeudi devant un tribunal bulgare avoir ignoré qu'il transporteait des êtres humains dans son véhicule frigorifique hermétiquement fermé.

"Non", a-t-il laconiquement répondu à une question portant sur le fait de savoir s'il était conscient de transporter des gens. 

Le parquet autrichien doit livrer vendredi les résultats de l'autopsie des victimes, l'hypothèse d'une mort par étouffement étant privilégiée. Le camion avait été retrouvé abandonné sur le bord d'une autoroute dans l'est de l'Autriche avec, dans le compartiment frigorifique, le corps de 71 personnes, probablement des réfugiés syriens, dont quatre jeunes enfants. 

Le tribunal de Montana, dans le nord-ouest de la Bulgarie, a décidé jeudi de prolonger la détention du chauffeur présumé, Tsvetan Tsvetanov, un Bulgare de 32 ans arrêté lundi dans le quartier rom de Lom, dans le nord du pays, sur mandat d'arrêt international émis par le parquet autrichien. Une demande d'extradition est attendue en début de semaine prochaine. 

Tsvetan Tsvetanov est accusé de "participation à une organisation criminelle, trafic et contrebande, et homicide avec préméditation de 71 personnes", a indiqué jeudi la représentante du parquet bulgare, Nina Borisova. Cinq autres hommes, quatre Bulgares et un Afghan, sont détenus en Hongrie dans le cadre de ce dossier.