Vienne privatise l’accueil des réfugiés

La gestion du camp de Traiskirchen a été confiée à une entreprise suisse. L’Onu et Amnesty ont critiqué les conditions de vie dans le camp. La Belgique, elle aussi, fait appel au privé. Les Vingt-huit tiendront un sommet européen sur les migrations à Malte, mercredi et jeudi. Dossier.

Laure de Charette>Correspondante à Vienne
TOPSHOTS A young asylum seeker plays around in a processing centre in Traiskirchen, Austria, October 29, 2015.AFP PHOTO/JOE KLAMAR
TOPSHOTS A young asylum seeker plays around in a processing centre in Traiskirchen, Austria, October 29, 2015.AFP PHOTO/JOE KLAMAR ©AFP
ORS GmbH est la filiale autrichienne d’une entreprise suisse spécialisée dans la gestion des demandeurs d’asile depuis vingt ans. En 2012, elle a coiffé au poteau un consortium d’organisations...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité