Hollande : "Ces actions nous confirment une fois encore que nous sommes dans la guerre"

"J'imagine l'angoisse qui a saisi au petit matin les habitants de Saint-Denis et je salue leur sang-froid. Je veux exprimer toute notre gratitude, notre admiration à l'égard des forces de l'ordre, des policiers qui ont lancé l'opération".

BELGA

"Les attentats concernent tous les Français, parce que c'est le pays tout entier qui a été attaqué. Ce qu'ont voulu viser les terroristes, c'est l'idée même de la France, de ce qu'elle représente, la liberté qu'elle proclame et les droits universels qu'elle défend", a déclaré mercredi le président français François Hollande au congrès des maires de France. Le président n'a pas donné de nouvelles informations sur l'opération menée mercredi matin à Saint-Denis. "J'imagine l'angoisse qui a saisi au petit matin les habitants de Saint-Denis et je salue leur sang-froid. Je veux exprimer toute notre gratitude, notre admiration à l'égard des forces de l'ordre, des policiers qui ont lancé l'opération. Ils connaissaient le danger, ils sous-estimanaient sans doute encore la violence qu'ils allaient rencontrer et on été jusqu'au bout de leur mission. Je pense aussi à ces policiers qui sont allés au Bataclan dans des conditions terrifiantes pour aller chercher les terroristes et là encore les neutraliser. La France est fière de disposer de forces de cette qualité pour protéger nos concitoyens", a déclaré le président, fortement applaudi par l'ensemble des élus rassemblés au palais des congrès de Paris.

"Ces actions nous confirment une fois encore que nous sommes dans la guerre, une guerre contre un terrorisme qui lui-même a décidé de nous mener la guerre. Daech dispose d'une armée, de ressources financières, elle occupe un territoire, elle a des complicités en Europe et dans notre propre pays. Au cours de la nuit du 13 novembre, au moins 129 personnes ont perdu la vie, nous pensons à elles, à ces femmes, à ces hommes qui ont lâchement été assassinés, blessés, traumatisés ainsi qu'aux familles plongées dans un indicible chagrin."

"Ces attentats ont ensanglanté Paris et Saint-Denis, mais ils concernent tous les Français, parce que c'est le pays tout entier qui a été attaqué. Ce qu'ont voulu viser les terroristes, c'est l'idée même de la France, de ce qu'elle représente, la liberté qu'elle proclame et les droits universels qu'elle défend. Ces barbares ont visé le peuple de France dans sa diversité, la jeunesse française a été ciblée car elle représente la vitalité."

Le président s'est félicité que les opérations en Syrie avaient été "multipliées par trois grâce au porte-avions Charles De Gaulle qui vient d'appareiller". François Hollande se rendra mardi à Washington et jeudi à Moscou pour coordonner les actions à mener avec Barack Obama et Vladimir Poutine, et "anéantir une armée qui menace le monde entier".