Attentats de Paris: Abdelhamid Abaaoud était en France depuis des jours

Le Molenbeekois se trouvait depuis quelques jours déjà sur le territoire français. Selon plusieurs sources, il a été repéré sur des images de vidéosurveillance à l'est de la capitale française le 13 novembre vers 22h.

N. B. et rédaction en ligne
Attentats de Paris: Abdelhamid Abaaoud était en France depuis des jours
©AFP

Abdelhamid Abaaoud était donc bel et bien dans l’appartement dans lequel l’assaut des forces françaises a été donné très tôt mercredi matin, dans le quartier parisien de Saint-Denis. Le commanditaire belge des attaques du vendredi 13 a été formellement identifié, après comparaison de traces papillaires. Un examen qui a pris plusieurs heures, le corps du terroriste étant criblé de balles.

Dans cet appartement, siège parisien d’Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire logeait avec plusieurs personnes. Des terroristes projetant un attentat contre des cibles parisiennes dans les prochains jours. Abaaoud devait commanditer ces attaques, sans y participer directement. L’aéroport Charles de Gaulle, le quartier de la Défense et la place de la République étaient visés.

Vu dans les couloirs du métro parisien

Selon les informations de nos confrères de la "Dernière Heure", le Molenbeekois se trouvait depuis quelques jours déjà sur le territoire français. La chaîne française BFM TV indique d'ailleurs ce vendredi matin que l'homme a été aperçu le 13 novembre, soit le soir des attentats, sur des images de vidéosurveillance de deux caméras dans la station Croix de Chavaux, à Montreuil, à l'est de Paris. Cette station est située à 250m de l'endroit où la Seat noire utilisée par les terroriste a été retrouvée. Aux alentours de 22h, on voit Abaaoud entrer en fraude dans le métro. 

Toujours selon la "Dernière Heure", la nuit du mardi à mercredi, quelques instants avant l’assaut donné par les forces de l’ordre dans l’appartement, Salah Abdeslam serait venu rejoindre Abdelhamid Abaaoud et les autres terroristes.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’un des terroristes de vendredi soir aurait donc rejoint la Belgique, l’avenue Houba de Strooper précisément, avant de repartir, quelques jours plus tard, alors qu’il était déjà recherché de toutes les polices, vers la capitale française. Là même où, pour une raison encore ignorée, il ne s’est pas fait exploser après son itinéraire meurtrier à travers les bars parisiens.

Salah Abdeslam serait donc parvenu à rejoindre Paris malgré toutes les mesures de sécurité prises ces derniers jours. Et ,si cela se confirme, il se serait donc trouvé dans l’appartement, aux côtés d’Abdelhamid Abaaoud, au lancement de l’assaut. Ce qui signifierait que son corps se trouverait parmi les décombres. Reste qu’à l'heure d’écrire ces lignes, aucune identification ADN n’était encore connue.

Salah toujours recherché

Salah aurait-il pu échapper ou berner les forces de l’ordre ce jour-là ? Impossible d’en savoir plus pour le moment.

Toujours est-il que du côté des policiers belges, la consigne était toujours celle, ce jeudi, de retrouver l’ennemi public n° 1. Un signalement a ainsi été envoyé par la France, jeudi, à la police belge, indiquant que Salah Abdeslam était toujours activement recherché. Signalement dans lequel les Français précisent qu’il aurait été vu, mercredi matin, quittant un hôtel de la région belge de Chimay, aux alentours de 9 h, à bord d’une Citroën type camionnette. Avis qui indique également que l’homme porterait des lunettes et se présenterait sous un alias, Yassine B.

Le terroriste se trouve-t-il parmi les tués à Saint-Denis ou a-t-il réussi à prendre la fuite ce jour-là ? Les analyses ADN permettront d’être fixé sur ce point, sans doute ce vendredi.