USA: La double question des armes à feu et du terrorisme intérieur pourrait surgir dans la campagne électorale

Après la fusillade de San Bernardino, Barack Obama a plaidé pour un contrôle plus strict de l'accès aux armes. Ce n'est pas gagné d'avance, tant tne majorité d’Américains, chez les Républicains surtout, mais aussi chez les Démocrates, est attachée au Deuxième Amendement qui garantit constitutionnellement le droit de porter une arme.

Analyse Philippe Paquet
USA: La double question des armes à feu et du terrorisme intérieur pourrait surgir dans la campagne électorale
©AP
Il était trop tôt jeudi, à ce stade de l’enquête, pour tirer des conclusions sur la fusillade de San Bernardino. Son modus operandi (plusieurs tireurs, au lieu de l’habituel loup solitaire, et des meurtriers apparemment bien préparés, engagés dans une opération...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet