Voici pourquoi l'Etat islamique utilise des enfants dans sa propagande

Dans une nouvelle vidéo, l'organisation montre des enfants lors d'un jeu de piste morbide où chacun doit retrouver un prisonnier dans un château pour ensuite l'exécuter. Décryptage avec Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements djihadistes.

Voici pourquoi l'Etat islamique utilise des enfants dans sa propagande
©DR
Jonas Legge

Le groupe Etat islamique a fait de l'horreur une stratégie de propagande. Dans une nouvelle vidéo, l'organisation montre des enfants lors d'un jeu de piste morbide où chacun doit retrouver un prisonnier dans un château pour ensuite l'exécuter. Pour LaLibre.be, Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements djihadistes, décrypte comment les enfants sont utilisés dans la propagande de l'EI.

Comment analysez-vous cette mise en scène macabre ?

C'est du storytelling : on suit ces enfants dans leurs recherches, avec le suspense qui s'impose, jusqu'à ce qu'ils trouvent les victimes. Les exécutions sont présentées comme des récompenses pour ces enfants qui ont "réussi leurs devoirs". Ils sont dans une logique de violence extrême. Il importe de noter que ces six pré-adolescents sont de nationalités différentes afin de montrer la dimension internationale du projet que l'EI mène.

L'EI se sert régulièrement d'enfants dans ses vidéos. Pourquoi ?

Pour montrer qu'ils sont formés au combat, qu'ils sont déjà prêts à commettre des exécutions. Le message est celui-ci : la génération suivante sera plus dure que l'actuelle. Quand un enfant tue, cela démontre la puissance, la détermination, tout en soulignant la faiblesse de l'ennemi qui est humilié. Un autre message est envoyé : même si la coalition internationale parvient à vaincre l'EI -ce qui n'est pas prêt d'arriver- il restera ses enfants. Que faire avec eux ? Cela pose un dilemme à la démocratie, à notre système en tant qu'Etat de droit. Les membres de l'EI mettent nos pays face à ce genre de défis. Ils nous font reculer sur nos principes, nos libertés. On voit aujourd'hui un contrôle accru des réseaux sociaux, davantage d'intrusion dans la vie privée...

Ces vidéos semblent destinées à effrayer les Occidentaux. Mais ciblent-elles aussi un public déjà convaincu ou susceptible de l'être ?

Pour l'EI, le monde ne tourne pas autour de l'Occident ! Le monde tourne autour de son idée d'Etat à construire. Ils cherchent certainement ce volet de choc mais ils visent aussi leur public. Ils disent "Regardez, on est en train de construire une société combattante", en comparaison avec les sociétés arabes qu'ils estiment défaitistes. Le monde arabo-musulman subit défaite sur défaite depuis l'Empire ottoman et la fin de la Première Guerre mondiale. Comme dans toutes les vidéos de l'EI, il ne faut pas s’arrêter à la violence pure qui apparaît. Ils font transparaître des messages. D'ailleurs, qui ont-ils tué dans cette vidéo ? Des miliciens, des soldats sunnites loyaux à Damas, qu'ils considèrent comme des apostats. Ils leur disent : "Ce sera ça votre sort. Même les enfants vous tuent parce que vous êtes des lâches, des traîtres".

Retrouve-t-on beaucoup d'enfants dans les rangs de l'EI ?

Oui, évidemment. Il y a les enfants des gens sur place, ceux des Occidentaux qui sont partis là-bas en famille mais aussi des orphelins. Les enfants y sont placés dans des écoles coraniques d'endoctrinement. Il y a aussi les enfants des Yézidis qui ont été pris avec leurs mères, réduites en esclaves. L'EI les garde, les convertit et les forme au combat. D'ailleurs, dans la vidéo, les cinq premiers enfants exécutent les soldats au pistolet alors que le dernier, qui est un jeune yézidi converti, tue par égorgement. L'EI démontre à travers cet enfant que sa force d'influence est encore plus puissante.


Quelques tweets



Sur le même sujet