Le 3e kamikaze du Bataclan était un Français de 23 ans

Le jeune djihadiste était originaire de Strasbourg. Le journaliste David Thomson relate le commentaire d'une ancienne pro-Etat islamique : "il était celui avec lequel toutes les sœurs voulaient se marier".

Rédaction web (avec AFP)
Le 3e kamikaze du Bataclan était un Français de 23 ans
©Twitter @david thomson

Un Français de 23 ans, parti en Syrie fin 2013, a été identifié comme le troisième kamikaze de la salle de concert du Bataclan, théâtre de la principale tuerie (90 morts) des attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre à Paris, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Selon une source proche du dossier, le djihadiste, Foued Mohamed Aggad, originaire de Strasbourg, était parti en Syrie avec son frère et un groupe d'amis. La plupart avaient été interpellés au printemps 2014 à leur retour en France mais lui était resté sur place, selon une source policière.


Le journaliste David Thomson, spécialiste du djihadisme, explique sur Twitter que la femme de Foued Mohamed Aggad était française et qu'elle venait d'accoucher.

Foued était parti en Syrie en 2013 avec son frère et une dizaine d'amis de quartier qui étaient tous rentrés rapidement en France en 2014, après la mort rapide de deux d'entre eux en Syrie, dans des combats avec d'autres rebelles. Il n'avait pas de passé judiciaire ou carcéral en France, il était apprécié de son quartier et de sa famille, explique David Thomson.

Le journaliste relate également le commentaire d'une ancienne pro-EI : "il était celui avec lequel toutes les sœurs voulaient se marier".