De la friture sur la ligne Bruxelles-Varsovie

La Commission européenne enclenche une enquête préliminaire afin d’évaluer la situation de l’Etat de droit en Pologne. Bruxelles favorise la voie du dialogue, malgré l’attitude de forteresse assiégée du gouvernement polonais.

De la friture sur la ligne Bruxelles-Varsovie
©AP
Gilles Toussaint
C’est une première dont l’UE se serait bien passée. Au terme d’une longue discussion au sein du collège des commissaires ce mercredi, la Commission européenne a annoncé qu’elle déclenchait la procédure de sauvegarde visant à s’assurer du respect de l’Etat de droit en Pologne. Ce mécanisme,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet