Cameron dit ne pas regretter le référendum sur l'appartenance à l'UE

Une réforme des règles de libre circulation des personnes en Europe constitue la "clé" des relations post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a affirmé le premier ministre britannique David Cameron à ses homologues européens mardi soir à Bruxelles, a-t-on appris auprès de son entourage.

AFP
Cameron dit ne pas regretter le référendum sur l'appartenance à l'UE
©Reporters

Une réforme des règles de libre circulation des personnes en Europe constitue la "clé" des relations post-Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a affirmé le premier ministre britannique David Cameron à ses homologues européens mardi soir à Bruxelles, a-t-on appris auprès de son entourage.

David Cameron a affirmé lors d'un dîner avec les dirigeants des 27 autres Etat-membres que le Royaume-Uni et l'Union européenne devaient "avoir des relations économiques aussi raprochées que possible et que la clé pour rester proche est vraiment d'étudier une réforme de la libre circulation des personnes", a détaillé cette source.

D'autre part, il a dit ne pas regretter le référendum sur l'appartenance à l'UE

Sur le même sujet