La Première ministre écossaise "encouragée" par ses discussions à Bruxelles

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon s'est dite "encouragée" par sa visite à Bruxelles mercredi, mais a reconnu qu'il n'y aurait "pas de voie facile" pour l'Ecosse pendant la période post-Brexit.

AFP
La Première ministre écossaise "encouragée" par ses discussions à Bruxelles
©AFP

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon s'est dite "encouragée" par sa visite à Bruxelles mercredi, mais a reconnu qu'il n'y aurait "pas de voie facile" pour l'Ecosse pendant la période post-Brexit.

"Je suis encouragée par la volonté d'écoute que j'ai trouvée aujourd'hui", a déclaré Mme Sturgeon lors d'une conférence de presse clôturant sa journée à Bruxelles, où elle a rencontré notamment les présidents de la Commission, Jean-Claude Juncker, et du Parlement européen, Martin Schulz.

Mais, a-t-elle reconnu, cela ne se traduira pas par "une voie toute tracée" pour l'Ecosse, qui, contrairement au Royaume-Uni, a voté en majorité pour rester au sein de l'UE.

"Je quitte Bruxelles pleine d'espoir et optimiste", a lancé la dirigeante du parti indépendantiste SNP.

"Ce que je cherche à faire, une fois que les négociations entre le Royaume-Uni et l'UE auront commencé, c'est que toutes les options soient prises en compte et que l'Ecosse soit respectée", a-t-elle expliqué dans les locaux de Scotland House, la représentation de l'Ecosse, située au coeur du quartier européen à Bruxelles.

Nicola Sturgeon tenait ainsi une promesse faite des mois avant la tenue du référendum britannique, de défendre les intérêts de l'Ecosse en cas de Brexit.

Sur le même sujet