Les services de renseignement turcs sur le gril

Cinq heures à peine après le triple attentat kamikaze commis à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, le Premier ministre turc Binali Yildirim se rendait sur les lieux de l’attaque, pour y dénoncer un acte "dont tous les indices convergent vers Daech".

Les services de renseignement turcs sur le gril
©photo news
Alexandre Billette Correspondant à Istanbul

Cinq heures à peine après le triple attentat kamikaze commis à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, le Premier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet