Attentat à Nice : "Il est monté sur le trottoir et a commencé son acte terroriste"

La chaîne d'informations LCI a recueilli le témoignage de Mickael Amar, un restaurateur niçois qui a assisté à la terrible scène ce jeudi soir.

Rédaction
Attentat à Nice : "Il est monté sur le trottoir et a commencé son acte terroriste"
©Twitter

La chaîne d'informations LCI a recueilli le témoignage de Mickael Amar, un restaurateur niçois qui a assisté à la terrible scène ce jeudi soir. "Notre restaurant se trouve sur le bord de mer. Le camion-suicide a démarré son acte terroriste juste au-dessus de notre restaurant", relate-t-il.

"A 22h20, à la fin du feu d'artifice, on a vu un camion passer à toute allure et volontairement écraser des centaines et des centaines de personnes (...) Les gens étaient sur le trottoir de la Promenade, en train de regarder le feu d'artifice. Il est monté sur le trottoir et a commencé son acte terroriste. "

L'homme dit ne pas avoir entendu de coup de feu. Par contre, il a été particulièrement saisi par "un mouvement de panique absolument gigantesque". "Les gens sautaient de partout."

"La foule hurlait 'attentats, attentats'"

Un autre témoin, qui était dans un restaurant libanais situé sur une rue perpendiculaire à la Promenade des Anglais, a assisté au mouvement de foule avant de voir le camion entouré par les forces de l'ordre.

"On est rentré vers 22h35 dans le restaurant, on suivait le feu d'artifice d'un oeil et quelques minutes après, on a vu le mouvement de foule. Ca hurlait "attentats, attentats" et on a entendu des coups de feu. On s'est caché dans le restaurant. Ca s'est calmé pendant une minute, on a regardé dehors et on a vu le camion sur la promenade", raconte l'homme à BFM TV.

Et le témoin de reprendre: "Le camion est monté sur la promenade et a foncé sur la foule. Quant à savoir si les coups de feu venaient uniquement des forces de l'ordre... je ne peux pas vous l'affirmer. Des gens sont ensuite venus dans le restaurant pour demander des draps, peut-être pour couvrir les morts."