A Syracuse, des centaines de corps de candidats réfugiés attendent d’être identifiés

L’opération a commencé le 20 avril 2015, quelques heures après le terrible naufrage au large des côtes libyennes, lorsque le chalutier a percuté un paquebot portugais, et a coulé à pic pour se poser à 360 mètres de fond. "Ce bateau ne sortira jamais de ma tête", confie Jose Sudano, un des premiers pompiers à être entré dans l'épave. Reportage.

Reportage de Valérie Dupont, Envoyée spéciale à Syracuse (Sicile)
MSIDA, MALTA - APRIL 23: Friends and families attend the funeral service for 24 drowned Mediterranean refugees on April 23, 2015 in Msida, Malta. Up to 920 refugees died while trying to reach the Southern coasts of Italy, when the ship carrying them capsized in waters between the Italian island of Lampedusa and Libya. PHOTOGRAPH BY James Galea / Barcroft Media UK Office, London. T +44 845 370 2233 W www.barcroftmedia.com USA Office, New York City. T +1 212 796 2458 W www.barcroftusa.com Indian Office, Delhi. T +91 11 4053 2429 W www.barcroftindia.com Reporters / BARCROFT *** Local Caption *** 02153813
MSIDA, MALTA - APRIL 23: Friends and families attend the funeral service for 24 drowned Mediterranean refugees on April 23, 2015 in Msida, Malta. Up to 920 refugees died while trying to reach the Southern coasts of Italy, when the ship carrying them capsized in waters between the Italian island of Lampedusa and Libya. PHOTOGRAPH BY James Galea / Barcroft Media UK Office, London. T +44 845 370 2233 W www.barcroftmedia.com USA Office, New York City. T +1 212 796 2458 W www.barcroftusa.com Indian Office, Delhi. T +91 11 4053 2429 W www.barcroftindia.com Reporters / BARCROFT *** Local Caption *** 02153813 ©Reporters / BARCROFT
Sous un soleil de plomb, le long de la mer, il se dresse sous un chapiteau blanc, dans la base militaire de Melilli en Sicile. Vu de loin, on pourrait croire qu’il a été sorti de l’eau pour quelques travaux de peinture. Bleu et blanc, il est semblable à tous les autres bateaux de pêcheurs, ces vieux rafiots utilisés par les passeurs libyens pour envoyer en Europe des milliers de migrants. De près pourtant, des nuages de mouches tournent encore autour de l’ouverture béante taillée dans le flanc de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité