Dans l'ombre de Thomas Jefferson, la Virginie tourne le dos à son passé raciste pour voter démocrate

« On a presque envie de vous dire : désolé ! » Quand on vous demande ce que vous venez faire aux Etats-Unis et que vous expliquez être là pour couvrir les élections, la réaction est très souvent comparable à celle de ce retraité américain, rencontré à Monticello. Reportage.

Dans l'ombre de Thomas Jefferson, la Virginie tourne le dos à son passé raciste pour voter démocrate
©REPORTERS
REPORTAGE PHILIPPE PAQUET, ENVOYÉ SPÉCIAL À MONTICELLO (VIRGINIE)
« On a presque envie de vous dire : désolé ! » Quand on vous demande ce que vous venez faire aux Etats-Unis et que vous expliquez être là pour couvrir les élections, la réaction est très souvent comparable à celle de ce retraité américain, rencontré à Monticello, la résidence du troisième président...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet