Raisons et conséquences d’une déroute démocrate (INFOGRAPHIE)

Philippe Paquet, envoyé spécial à Orlando (Floride)
Pour une fois, Donald Trump n’a pas dit que le système était truqué, que les médias étaient pourris et que la classe politique à Washington devait être congédiée. Dans la nuit de mardi à mercredi, après avoir reçu un appel d’Hillary Clinton concédant sa défaite, il a savouré son triomphe, heureux de pouvoir bientôt se trouver au sommet de cet establishment qu’il a voué aux gémonies tout au long de sa campagne. Sa victoire est aussi surprenante qu’historique....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité