Les attentats de Paris, un an après: "Les signes de stigmatisation sont toujours là"

Sidération, empathie, stigmatisation… Les effets des attentats du 13 novembre.

Jean-Claude Matgen
Andrea Rea, professeur de sociologie à l'ULB.
Andrea Rea, professeur de sociologie à l'ULB. ©Christophe Bortels
Sidération, empathie, stigmatisation… Les effets des attentats du 13 novembre. Entretien.

Andrea Rea est professeur de sociologie à l’ULB. Pour

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité