Charlotte Marchandise, candidate "citoyenne" à la présidentielle française

C.S (st.)
TO GO WITH AFP STORY BY ARNAUD BOUVIER Roxanne Revon (L), Charlotte Marchandise (C) and Michel Bourgeois, candidates of LaPrimaire.org, speak to the public during a rally on December 8, 2016, in Strasbourg, eastern France. They want to fight abstention in their own way, freeing themselves from parties to give voters a "real choice": more than 100,000 Internet users have participated since December 15, 2016 in the final choice, among five French "lambdas", the candidate of the "Primary" .org ", which they hope to see running for the presidential election in spring 2017. / AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG
TO GO WITH AFP STORY BY ARNAUD BOUVIER Roxanne Revon (L), Charlotte Marchandise (C) and Michel Bourgeois, candidates of LaPrimaire.org, speak to the public during a rally on December 8, 2016, in Strasbourg, eastern France. They want to fight abstention in their own way, freeing themselves from parties to give voters a "real choice": more than 100,000 Internet users have participated since December 15, 2016 in the final choice, among five French "lambdas", the candidate of the "Primary" .org ", which they hope to see running for the presidential election in spring 2017. / AFP PHOTO / PATRICK HERTZOG ©AFP

Mention "très bien" pour Charlotte Marchandise. A 42 ans, la candidate rennaise a remporté la primaire citoyenne avec plus de 50 %. Ce scrutin est une initiative de Democratech, une association encourageant la population à participer à la vie citoyenne française. Adjointe du maire de Rennes depuis 2014, son parcours professionnel est fort varié. 

Professeur de français en Espagne, guide touristique, gérante d’un bar culturel, infographiste, cofondatrice bénévole d’un collège laïque, consultante-formatrice… Elle est aussi présidente du réseau Villes-Santé de l’Organisation mondiale de la santé. Passionnée d’interculturalité, Charlotte Marchandise a touché un peu à tout sauf à la politique. C’est avec Laprimaire.org qu’elle se lancera. En voyant le peu de femmes candidates, elle a décidé de tenter sa chance. L’objectif de ce projet : permettre aux citoyens de voter pour un candidat sans parti politique. 

Charlotte Marchandise et les quatre autres candidats ont bien saisi cette envie de changement de la part des citoyens. Avec des programmes fort similaires, tous souhaitent donner la parole au peuple en réformant les institutions. Charlotte Marchandise se donne deux ans pour mettre en place une nouvelle Constitution par et avec le peuple. Elle a aussi pour ambition de revenir à un revenu de base universel et d’engager une transition énergétique, écologique et économique. Prochaine étape : récolter les 500 signatures nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle. Plus que trois mois pour concrétiser ce nouveau défi.