Istanbul: l'auteur de la fusillade dans une discothèque le soir du Nouvel An avoue être l'auteur du carnage

Belga

Le suspect arrêté à Istanbul par les services de sécurité turcs a avoué être l'auteur du carnage du Nouvel An dans une discothèque d'Istanbul, a annoncé mardi le gouverneur de la ville, confirmant que l'homme était de nationalité ouzbèke. "Le terroriste a admis son crime", a déclaré le gouverneur Vasip Sahin à la presse. Il a également identifié l'homme comme s'appelant Abdulgadir Masharipov, né en Ouzbékistan en 1983. "Il a été entraîné en Afghanistan et parle quatre langues. C'est un terroriste bien entraîné", a poursuivi le gouverneur.

Le suspect a été arrêté dans un appartement du quartier d'Esenyurt, sur la rive européenne d'Istanbul.

Il était en fuite depuis plus de deux semaines. Il avait disparu après avoir tué 39 personnes au Reina la nuit du Nouvel An, dans une attaque revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Un Irakien et trois femmes, originaires "d'Afrique et d'Egypte", ont également été interpellés dans le même appartement que l'assaillant, a déclaré le gouverneur. "Il est clair que l'attaque a été commise au nom de Daech", a-t-il ajouté, utilisant l'acronyme arabe de l'EI.


Les médias avaient précédemment rapporté que l'homme avait été arrêté en compagnie de son fils de 4 ans, mais le gouverneur a clairement affirmé que le fils n'était pas présent lors du raid.

Quelque 2.000 policiers ont été mobilisés au cours de cette opération, avec le soutien des services de renseignement, selon M. Sahin.

La police s'est rendue à 152 adresses et y a arrêté 50 personnes, a ajouté le gouverneur.

Il a été arrêté quelques heures auparavant

C'est ce que rapportent des médias locaux lundi soir. L'homme a été capturé lors d'une opération de police à Esenyurt, un district d'Istanbul situé sur la rive européenne de la ville. Les autorités turques traquaient depuis une quinzaine de jours le suspect principal de l'attaque, qui a fait 39 morts et a été revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique. Il a été retrouvé avec son fils de quatre ans dans un appartement loué par un ressortissant kirghize, qui a été également arrêté, selon la chaîne de télévision d'Etat TRT. Trois femmes auraient également été interpellées, portant le total d'arrestations effectuées lundi soir à 5, selon Anadolu.

Selon cette agence progouvernementale, le suspect principal se nomme Abdulgadir Masharipov, l'agence de presse Dogan indiquant pour sa part qu'il utilisait comme nom de code Ebu Muhammed Horasani au sein de l'EI. L'arrestation se serait produite lors d'une opération menée conjointement par la police et les services secrets turcs MIT.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, un individu s'était rendu dans une célèbre discothèque d'Istanbul, le Reina, où il avait abattu des fêtards, majoritairement étrangers, avant de prendre la fuite. L'attaque a ensuite été revendiquée par l'organisation terroriste Etat Islamique.

Istanbul: l'auteur de la fusillade dans une discothèque le soir du Nouvel An avoue être l'auteur du carnage
©AFP INFOGRAPHICS