RDC: le gouvernement provincial refuse l'enterrement de Tshisekedi au siège de l'UDPS

hockey
©BUREAUX RÉGIONAUX
Belga

Le gouvernement de la ville-province de Kinshasa a réitéré lundi son refus d'enterrer le corps de l'opposant congolais Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé le 1er février à Bruxelles, au siège de son parti, l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), comme le souhaitent celui-ci et la famille du défunt.

"Je suis l'Etat, je protège la loi, il existe en RDC des lois qui organisent les inhumations et l'exhumation et la police de cimetière", a affirmé le ministre provincial de l'Intérieur et la Sécurité, Emmanuel Akweti, au site d'informations Actualite.cd. Pour les autorités de la ville de Kinshasa, il n'est pas question d'enterrer M. Tshisekedi dans une parcelle ou au siège du parti comme l'ont décidé l'UDPS et la famille biologique du disparu. Plus tôt dans journée, le frère cadet de M. Tshisekedi, Mgr Gérard Mulumba Kalemba, avait annoncé que la famille - au départ plus conciliante - et l'UDPS avaient décidé de lancer les travaux des constructions d'un mausolée au siège du parti à Limete, dans la banlieue est de la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).