A l’Est, l’Europe "à plusieurs vitesses" serait vécue comme un retour dans l’antichambre de l’Union

A l’Est, l’Europe "à plusieurs vitesses" serait vécue comme un retour dans l’antichambre de l’Union
©BELGA
Corentin Léotard Correspondant à Budapest et OleB, à Rome
Les pays du groupe de Visegrád s’inquiètent des projets d’évolution de l’Union.

Ceux qui en ont les moyens ont compris depuis bien longtemps qu’il valait mieux aller faire leurs courses en Autriche. La lessive, le chocolat, le café, les yaourts…, tout ça, c’est moins bon ici." Klara n’a pas été surprise

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité