Xavier Bertrand, potentiel Premier ministre de Macron: "Je souhaite développer et préserver la langue flamande dans ma région"

Xavier Bertrand, potentiel Premier ministre de Macron: "Je souhaite développer et préserver la langue flamande dans ma région"
©reporters
rédaction en ligne

Xavier Bertrand, membre du parti Les Républicains, est régulièrement cité parmi les candidats potentiels au poste de Premier ministre du gouvernement qu'Emmanuel Macron doit composer. Il est aussi président de la Région des Hauts de France. C'est muni de cette casquette qu'il a tenu à rappeler, lors de l'Assemblée générale de cette année, à quel point il souhaitait développer et préserver les langues régionales de France comme le flamand et le picard. 


"Nous avons décidé de vous aider à mettre en place, de financer, un office public de la langue flamande dans la région. Un rapport sera rédigé et nous permettra de voir comment nous pouvons préserver et développer cette langue. Aujourd'hui, être fier de ses racines, de ses origines, de sa langue, ce n'est pas une question politique, c'est quelque chose de beaucoup plus large que ça. Il y a à la fois l'attachement au patrimoine, à l'histoire et à la culture, mais il y a aussi une dimension de transmission au sein des familles et des générations", explique-t-il lors d'un discours.

Cet homme politique LR soutient également que la langue et l'économie sont intimement liés. "La priorité de ma campagne, c'est la question économique. On ne m’empêchera pas de penser que bien souvent la réussite économique chez un certain nombre de voisins repose aussi sur la vitalité de leur langue. Si nous mettons l'accent sur la préservation de la langue, nous aurons la possibilité d'offrir plus facilement un emploi à nombreux de nos jeunes ou de nos demandeurs d'emplois". 

"Le flamand et le picard seront clairement inscrits au patrimoine culturel régional. La région devra s'engager à préserver et à développer le picard, comme le flamand", précise-t-il encore devant cette assemblée en les rassurant ainsi sur la mise en oeuvre de son projet de campagne.

Le reste de son discours est à entendre ci-dessous.