Rahul, l'héritier des Gandhi, peine à gagner du terrain en Inde

Le coup est rude. Alors que Rahul Gandhi avait été intronisé président du parti du Congrès le 16 décembre, l’héritier de la dynastie Gandhi a essuyé une première défaite. Aux législatives des États du Gujarat et de l’Himachal Pradesh, sa formation a été battue par le BJP le 18 décembre. La droite fondamentaliste hindoue remporte 99 sièges sur 182 à l’issue du premier scrutin, et 44 sièges sur 68 pour le second.

Rahul Gandhi laisse le champ libre au Premier ministre Modi
©AFP
Emmanuel Derville Correspondant à New Delhi

Le coup est rude. Alors que Rahul Gandhi avait été intronisé président du parti du Congrès le 16 décembre, l’héritier de la dynastie Gandhi a essuyé une première défaite. Aux législatives...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet