Trump, 1 an après: Du Proche-Orient au Golfe, une volonté de dynamiter les positions traditionnelles

Saudi King Salman presents President Donald Trump with The Collar of Abdulaziz Al Saud Medal at the Royal Court Palace, Saturday, May 20, 2017, in Riyadh. (AP Photo/Evan Vucci)
Saudi King Salman presents President Donald Trump with The Collar of Abdulaziz Al Saud Medal at the Royal Court Palace, Saturday, May 20, 2017, in Riyadh. (AP Photo/Evan Vucci) ©AP
Vincent Braun
Trois cent soixante-trois jours. Entre l’adoption de la résolution 2 334 du Conseil de sécurité de l’Onu exhortant Israël à arrêter immédiatement et complètement la colonisation des territoires palestiniens et la déclaration de l’Assemblée générale condamnant implicitement la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par les Etats-Unis, il s’est écoulé un an, à peu de chose près. Et le contraste est total entre le désaveu international de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité