"Aucun responsable musulman ne pourrait aujourd’hui inviter Tariq Ramadan dans sa mosquée"

Bernadette Sauvaget, de Libération
"Aucun responsable musulman pourrait aujourd’hui inviter Tariq Ramadan dans sa mosquée"
©BORTELS CHRISTOPHE
Mis en cause depuis fin octobre par deux plaintes pour viol et placé en garde à vue mercredi, le théologien suisse aura, quoi qu'il arrive, du mal à redorer son blason auprès de la communauté musulmane.

Cette garde à vue était attendue. Depuis mercredi matin, le théologien et prédicateur musulman Tariq Ramadan est entendu dans les locaux de la police judiciaire à Paris. C’est la suite

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité