Soupçons de corruption : l'affaire Nétanyahou en cinq questions

Guillaume Gendron, correspondant à Tel-Aviv (Libération)
La police israélienne a recommandé mardi soir l'inculpation du Premier ministre israélien pour «corruption, fraude et abus de confiance». Une étape significative dans un long feuilleton politico-judiciaire.

Après presque deux ans d’enquête, la police israélienne a rendu mardi soir ses recommandations dans deux affaires de corruption impliquant

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité