Intervention en Syrie: selon son humeur, Donald Trump est tantôt interventionniste, tantôt isolationniste

Maria Udrescu
La politique étrangère de Donald Trump demeure encore et toujours une inconnue. Alors qu’il était candidat à la présidentielle, le milliardaire critiquait les longues guerres onéreuses dans lesquelles ses prédécesseurs avaient impliqué les Etats-Unis, mais se disait malgré tout prêt à rayer l’organisation Etat islamique de la carte du monde. Désormais président, le même Républicain...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité