La Commission veut protéger les lanceurs d’alerte; "peut mieux faire", estime la fédération européenne des journalistes

Union européenne La Commission a déposé une proposition législative très attendue sur ce sujet, lundi, visant à ce que les lanceurs d'alerte soient protégés contre les représailles de tout ordre.

La Commission veut protéger les lanceurs d’alerte
©BELGA
Olivier le Bussy
Elle a déposé une proposition législative sur ce sujet, lundi.

Les scandales Dieselgate, Panama Papers, Lux (et autres) leaks, Cambrige Analytica et, en Belgique, celui du fipronil ont un élément commun. Ils ont été révélés par des particuliers qui ont lancé l’alerte à propos de pratiques cachées nuisant à l’intérêt commun. Certains lanceurs d’alerte l’ont payé au prix fort, comme le Français

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité