Fusillade de Pittsburgh: en quinze ans, des attaques répétées contre la communauté juive dans le monde

M.M. avec AFP

La Belgique se souvient de l'attaque perpétrée le 24 mai 2014, dans le hall d'entrée du Musée juif de Bruxelles. L'auteur présumé, le Franco-Algérien Mehdi Nemmouche (arrêté dans le sud de la France en juin, puis extradé vers la Belgique) avait ouvert le feu faisant quatre morts.

À plusieurs reprises au cours des quinze dernières années, la communauté juive a été prise pour cible.

Tunisie

Le 11 avril 2002, 21 personnes (14 Allemands, cinq Tunisiens et deux Français) sont tuées dans un attentat-suicide contre la synagogue de la Ghriba, sur l'île de Djerba, dans le Sud tunisien. Un camion citerne conduit par un Tunisien et chargé de gaz explose devant la synagogue, le plus ancien lieu de culte juif en Afrique.

L'attentat est revendiqué par Al-Qaïda.

Turquie

Le 15 novembre 2003, des véhicules remplis d'explosifs frappent deux synagogues d'Istanbul, Neve Shalom et Beth Israel, faisant 30 morts et plus de 300 blessés. Le 20 novembre, des attentats visent le consulat britannique et la banque HSBC. Revendiqués par une cellule turque d'Al-Qaïda, les quatre attentats font au total 63 morts.

France

Le 19 mars 2012, un islamiste franco-algérien de 23 ans tue trois enfants et un enseignant dans un collège juif du sud-ouest du pays.

Le 9 janvier 2015, quatre juifs sont tués lors d'une prise d'otages dans une épicerie casher par un jihadiste dans la capitale.

Etats-Unis

le 13 avril 2014, un suprémaciste blanc connu pour son antisémitisme, attaque un centre communautaire et une maison de retraite juifs du Kansas (centre), tuant trois personnes dont aucune n'était juive.

Israël

Le 18 novembre 2014, une attaque menée par deux Palestiniens contre une synagogue de Jérusalem-Ouest fait cinq morts, trois Israélo-Américains, un Israélo-Britannique et un policier druze.

Cette attaque, la première contre un lieu de culte juif à Jérusalem et la plus meurtrière depuis 2008, s'est produite dans le quartier de Har Nof, à Jérusalem-Ouest, considéré comme un bastion du Shass, un parti ultra-orthodoxe.

Les deux Palestiniens, des cousins pères de plusieurs enfants, sont abattus par la police.

Danemark

Le 14 février 2015, un Danois d'origine palestinienne, qui avait prêté allégeance au groupe Etat islamique, ouvre le feu sur un centre culturel de Copenhague où se déroule une conférence sur la liberté d'expression, tuant un cinéaste.

Dans la nuit, il abat un fidèle juif de 37 ans qui montait la garde devant la synagogue de Copenhague où était célébrée une bar-mitzvah avant d'être tué dans un échange de tirs avec la police.

Outre les synagogues, de nombreuses attaques ont visé des lieux communautaires juifs ces dernières années:

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...